Matériels et solutions

M2F mlpc® - Résistance à la fatigue

Machine de fatigue mlpc

DESCRIPTION


Matériel de laboratoire automatisé conçu pour réaliser l’essai de résistance à la fatigue sur 2 ou 4 éprouvettes trapézoïdales de matériaux bitumineux (NF EN 12697-24 Annexe A).

Ce matériel permet également moyennant l’utilisation d’une enceinte précise de mesurer le module complexe (une isotherme) sur 4 éprouvettes trapézoïdales de matériaux bitumineux (2PB-TR) selon la norme (NF EN 12697-26 Annexe A).

Principe

Essai de résistance en fatigue :

  • Les éprouvettes trapézoïdales sont soumises à un déplacement imposé par flexion en 2 points pour une fréquence donnée de déplacement sinusoïdale. L'essai est répété pour 3 déformations en atmosphère ventilée de température contrôlée.
  • Le résultat est la pente de la droite de fatigue calculée à partir des trois déformations et la déformation admissible ε6 pour obtenir une durée de vie de 106 cycles.

Essai de module complexe :

  • Les éprouvettes sont soumises en tête à des sollicitations sinusoïdales constantes pour des fréquences et températures définies.
  • Le résultat est la moyenne des modules des 4 éprouvettes testées.
  • La valeur de module retenue dans les normes produit est le module à 15°C et 10Hz.
Conditions d'utilisation
  • L’essai est pratiqué sur des éprouvettes trapézoïdales prélevées sur route ou sciées sur des plaques fabriquées en laboratoire à l’aide du compacteur de plaques BBPAC.
  • La température d’essai est régulée et contrôlée.
Description

Essai de résistance en fatigue :

  • Les éprouvettes consoles encastrées à leurs bases sont soumises à un déplacement sinusoïdal d’amplitude constante dans un milieu à température contrôlée.
  • La force de réaction diminue au cours de l’essai et le critère arbitraire de rupture de l’éprouvette correspond à la moitié de la force initiale. Cet essai est répété pour trois niveaux de déplacement.
  • Ainsi, en effectuant une régression linéaire sur les résultats individuels on obtient l’équation de la droite de fatigue qui permet de calculer la déformation à appliquer au matériau pour obtenir une durée de vie de 106 cycles (ε6).
  • La température demeure constante pendant la durée de l’essai.

Essai de module complexe :

L’excitateur impose un effort sinusoïdal en tête d’éprouvette provoquant un déplacement.

Le déplacement ainsi que la force en tête d’éprouvette sont mesurés, permettant ainsi de calculer à partir des caractéristiques des éprouvettes, les valeurs de contraintes et déformations maximales nécessaire pour la détermination du module complexe.

Ces mesures sont effectuées dans le domaine «Linéaire» du matériau, pour que le module soit indépendant de la déformation appliquée.

La température demeure constante pendant la durée de l’essai.

CARACTÉRISTIQUES

  • Fréquence de sollicitation : 40 à 3Hz ;
  • Nombre de postes de mesure : 2 ou 4 ;
  • Gamme de déplacement : 0 à 1,4 mm (crête – crête) ;
  • Dimension des éprouvettes : selon norme 12697-24 ;
  • Encombrement du bâti : L = 770 mm, P = 440 mm, h = 960 mm ;
  • Masse du bâti : 200 kg.

Le système permet le calcul de l’équation de la droite de fatigue et la détermination de la déformation admissible. Une feuille de résultat d’essai peut être délivrée automatiquement. Le système est muni d’un dispositif de contrôle en service et d’un mode étalonnage facilitant les interventions métrologiques.

INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES